La société grenobloise Verkor obtient 100 millions d’euros pour développer des cellules de batterie durables et performantes en France

Verkor Innovation Center Grenoble

En moins d’un an après son lancement, la startup française Verkor annonce aujourd’hui avoir levé 100 millions d’euros de fonds.

Verkor: Une entreprise d’avenir située à Grenoble

Verkor a été fondée en 2020 avec la seule ambition d’accélérer la production de batteries bas carbone en France, pour servir le marché européen. Avec une équipe d’experts internationaux dans le secteur des batteries, Verkor vise l’excellence en matière de fabrication en optimisant des technologies éprouvées. Les nouveaux fonds soutiendront l’expansion de l’entreprise et déclencheront la construction du Centre d’innovation Verkor (CIV), où les cellules et modules de batterie avancés seront conçus pour soutenir les objectifs européens de consommation nette zéro.

Le tour de table a été mené conjointement par EQT Ventures et le Groupe Renault, avec la participation du gouvernement français et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Ont également participé au tour de table EIT InnoEnergy, le Groupe IDEC, Schneider Electric, Capgemini, Arkema, Tokai COBEX et le Fonds pour la modernisation écologique des transports (FMET) géré par Demeter.

Verkor Entreprise Grenoble

Les 10 partenaires sont unis par la même vision : construire une chaîne de valeur de cellules de batteries compétitive, durable et locale en Europe. Verkor y parviendra avec une capacité de production de cellules de batteries de 16 GWh en 2024, qui passera à +50 GWh d’ici 2030. Le CIV, qui sera situé à Grenoble et opérationnel en 2022, est une étape majeure dans la réalisation de cette vision. Il accueillera une ligne pilote pour la fabrication de cellules de batterie, un centre de R&D, des installations d’essai, le prototypage de modules, et assurera la formation d’une nouvelle génération d’ingénieurs et de techniciens.

À lire :  Grenoble a son plan climat: moins de déchets, plus de renouvelables

Lors d’une cérémonie de signature qui s’est tenue aujourd’hui à Paris, Benoit Lemaignan, PDG de Verkor, a déclaré :

« Nous sommes honorés d’avoir à nos côtés des actionnaires d’une telle qualité. Je tiens à remercier notre équipe pour ce que nous avons accompli ensemble en moins d’un an d’existence. Notre nouvelle structure d’actionnariat reflète totalement notre ambition : une approche de bout en bout de la fabrication de batteries, chacun d’entre nous se concentrant sur ce qu’il fait de mieux, tout en croisant nos expertises. »

Gregory Bernstein, investisseur chez EQT Ventures :

« La transition énergétique mondiale vers le zéro net nécessitera une excellence en matière d’innovation, une exécution et une vision audacieuse. C’est aussi exactement ce que nous recherchons dans les équipes dans lesquelles nous voulons investir et c’est pourquoi nous, chez EQT Ventures, sommes ravis de rejoindre nos autres partenaires en soutenant l’équipe de Verkor dans son parcours pour ouvrir la voie en Europe. »

Verkor Team Grenoble

Agnès Pannier-Runacher, ministre française de l’Industrie :

« Je salue ce nouveau partenariat qui constitue une nouvelle pierre à l’édifice de l’écosystème industriel et technologique des batteries en France et en Europe. Alors que l’industrie automobile est confrontée à des défis sans précédent, les investissements que nous faisons aujourd’hui se transformeront en emplois de demain. Nous soutenons la croissance de Verkor à travers le CORAM, le Comité d’orientation de la recherche pour l’automobile et la mobilité, qui est financé par le Programme d’investissements d’avenir (PIA) ».

Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne chargé des relations interinstitutionnelles et de la prospective, était également présent à la cérémonie :

« Ce partenariat est une nouvelle preuve que l’alliance européenne des piles fait une réelle différence sur le terrain. En trois ans, l’Europe est devenue un haut lieu mondial de l’investissement dans les batteries, ce qui montre que nous pouvons atteindre une autonomie stratégique ouverte dans ce secteur industriel clé. Rien de tout cela n’aurait été possible sans le dévouement et la collaboration de tous les acteurs, y compris nos acteurs industriels innovants et nos États membres. La France, avec son engagement fort en faveur de la mobilité durable, fait clairement partie de nos forces vives. »

Verkor bénéficiera désormais de l’expertise industrielle de ses nouveaux actionnaires : Arkema (un leader dans les matériaux de spécialité à haute performance) et Tokai COBEX (un fabricant spécialisé dans les matériaux d’anode de batterie à faible teneur en carbone et ultra-efficaces). Demeter (un important fonds de capital-investissement pour la transition énergétique) intervient également avec son Fonds pour la modernisation écologique des transports (FMET), tandis que l’État français, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Bpifrance apporteront leur soutien financier au programme de R&D.

À lire :  Grenoble a son plan climat: moins de déchets, plus de renouvelables

Cette nouvelle fait également suite à la signature, la semaine dernière, d’un partenariat entre Verkor et le Groupe Renault, aux termes duquel Verkor fournira une capacité initiale d’au moins 10 GWh par an pour les segments C et supérieurs de la gamme Renault, ainsi que pour les modèles Alpine.

Retrouvez ci-dessous une interview de Benoit Lemaignan (CEO de Verkor) et Christophe Mille (CTO de Verkor) par BFM Business :