Vivre à la Villeneuve : LETTRE OUVERTE à la Ministre du Logement et de l'Egalité des Territoires

LETTRE OUVERTE à la Ministre du Logement et de l'Egalité des Territoires

Grenoble Villeneuve
2 Juin 2012


Madame la Ministre du Logement et de l'Egalité des Territoires,

Vous avez proclamé le 17 mai 2012 à l'occasion de votre prise de fonction de Ministre du Logement et de l'égalité des Territoires à l'Hôtel de Castres « ce qui se fait pour les habitants, sans les habitants se fait le plus souvent contre eux », paraphrasant une citation célèbre de Nelson Mandela.

Nous, habitants de la Villeneuve de Grenoble et associations, rassemblés au sein du collectif « Vivre à la Villeneuve » sommes mobilisés depuis 18 mois pour construire un projet urbain partagé avec tous les habitants. L'actuel projet de rénovation urbaine est dans une impasse. Suites aux premières études, le cabinet Interland n’a pas retenu la démolition d’une partie de la Galerie de l'Arlequin, position également défendue par la grande majorité des associations et des habitants de la Villeneuve. Pourtant, le projet actuel fait table rase de ces positions, sans doute sous la pression des injonctions insistantes à la démolition du gouvernement précédent.

Vous n'êtes pas sans savoir que la Villeneuve de Grenoble s'est retrouvée au coeur de l'actualité nationale au cours de l'été 2010, avec un dispositif policier d'exception et l'infâme discours de Grenoble. Ces évenements ont eu des conséquences directes sur l'impasse actuelle et les difficultés de définir un projet urbain partagé. Pourtant, les mobilisations de nombreux habitants du quartier, au sein de l'inter associations et de nombreuses autres initiatives, ont révélé cet « exceptionnel gisement de citoyenneté » sur lequel vous souhaitez vous appuyer pour mener à bien une autre politique dans les quartiers. Aujourd'hui, à l'occasion de la fête du quartier du 2 Juin 2012 et des 40 ans de la Villeneuve, nous souhaitons redéfinir ensemble un nouveau projet urbain pour notre quartier, dans une ambiance apaisée. Vous savez combien la Villeneuve est liée à l'histoire des expérimentations sociales et urbaines, avec de nombreuses expériences qui préfigurent la politique de la Ville. Désormais, nous avons la responsabilité de projeter la Villeneuve dans le futur, dans les 40 ans à venir. A l'opposition nous répondons par l'adhésion à un projet partagé, à la confrontation nous répondons par la coopération, à la résignation nous répondons par l'espoir.

Nous souhaitons une renégociation immédiate du projet de rénovation urbaine. Dans les prochains mois, nous programmerons des ateliers populaires d'urbanisme, avec des habitants et des professionnels qualifiés (architecte, urbaniste, sociologue, artiste...). Ce nouveau projet peut être une préfiguration des futures agences locales de rénovation urbaine, basées sur de nouvelles méthodes de mobilisation des habitants. Nous souhaitons axer le projet sur la démocratie, et une réelle sollicitation de l’expertise des habitants. Rénovation thermique des logements, création d'activité d'économie sociale et solidaire, l'exceptionnel parc de la Villeneuve comme atout écologique, création d'un nouvel équipement enfance-jeunesse, maintien du marché au coeur du quartier... sont des points sur lesquels il faut travailler ensemble. 

Madame la ministre, les attentes sont immenses et nous espérons des réalisations concrètes pour honorer cette citation de Nelson Mandela «ce qui se fait pour nous, sans nous, se fait contre nous ».

Le collectif Vivre à la Villeneuve membre de l’inter associations Villeneuve Debout